Morgane Pheulpin : séjour linguistique à Oxford

Pour commencer, j’aimerais remercier l’association APIHMS pour son soutien financier sans qui cette fabuleuse expérience n’aurait pas été possible pour moi.

Mon expérience a commencé par l’organisation de mon voyage à Oxford. Il a fallu préparer les valises dans lesquelles les boîtes de médicaments nécessaires étaient présentes, les habits de contention, et mes attelles en cas de nécessité. Avant le départ, je me suis rendue à l’agence pour parler de mes problèmes de santé pour qu’ils puissent faire le nécessaire sur place pour m’accueillir. De plus, ils savaient que mes membres pouvaient se luxer à tout moment, et connaissaient le protocole à suivre.

Arrive alors le 1er juillet où je suis partie à l’aéroport à 5 heures du matin pour un départ prévu à 7 heures. Il m’a fallu arriver deux heures à l’avance afin d’enregistrer mon bagage en soute. Après deux heures d’attente, c’est l’embarquement. La pression monte face à l’inconnu mais je suis impatiente de commencer cette nouvelle aventure. En arrivant à l’aéroport, je trouve le bus qui m’emmène à Oxford, j’ai peur de ne pas comprendre le chauffeur mais ça se passe plutôt bien.

En arrivant sur place, je suis prise en charge par un staff qui me montre la chambre double que j’occuperai durant 6 semaines. Cette chambre était située sur le campus pour accéder plus facilement aux salles de cours du fait de mes difficultés de déplacement. Une petite pièce de 10m², avec un lit superposé où j’occupais le lit du bas, un évier, un bureau pour deux personnes et une armoire.

Un groupe What’s app avait été créé en amont pour les arrivants du mois de juillet. Ce groupe a été fait sous l’initiative d’un arrivant lui-même. Dès le premier soir, je fais la rencontre de trois filles de nationalités totalement différentes : République Tchèque, Espagne et Argentine. Nous sommes restées principalement toutes les quatre les trois premières semaines puis deux d’entre elles sont parties. Ceci m’a permis d’énormément progresser étant donné que les langues maternelles n’étaient pas les mêmes, nous étions donc obligées de communiquer en anglais. Mon amie espagnole était dans un niveau plus élevé (C2), et nous nous sommes tout de suite très bien entendues. Nous avons été placées dans la même chambre par la suite pour les cinq semaines qui restaient. Lorsque je m’exprimais en anglais, je lui avais demandé de corriger mes erreurs de grammaire, conjugaison ou encore de prononciation. Je pense que cela m’a permis de progresser rapidement, d’évoluer et de changer de groupe à partir de la quatrième semaine.

Les trois dernières semaines, je suis restée avec mon amie espagnole ainsi que de nombreuses personnes de toutes origines. Le seul bémol d’être un grand groupe, c’est que les personnes ayant la même langue maternelle communiquent grâce à celle-ci étant donné que cela vient plus rapidement à l’esprit.

Pour en venir aux cours, ils étaient dispensés dans des salles de 15 personnes environ avec des niveaux allant de A1.1 à C2.3. Les quatre premières semaines, je suis tombée sur une professeur formidable qui a su nous mettre à l’aise pour qu’on participe avec une phrase principale : « Les erreurs aident à s’améliorer ». Et en effet, je n’ai pas eu peur de participer ! Ensuite, j’ai eu un professeur durant deux semaines, celui-ci était moins dynamique, mais il a quand même su nous faire participer en cours et nous aider à progresser.

Chaque bâtiment de cours était doté d’un ascenseur pour aider les personnes en situation de handicap. D’ailleurs, le campus lui même a accueilli 6 personnes en fauteuil roulant sur la durée de mon séjour. Des chambres étaient réservées, avec des douches facilement accessibles et un espace un peu plus grand qui leur permettait de circuler.

Oxford est une ville magnifique, assez grande, dans laquelle il fait bon vivre. Les Anglais ont le coeur sur la main et n’hésitent pas à vous proposer leurs aides en vous voyant un peu perdu dans les rues. N’étant pas habituée à cette mentalité en France, ceci m’a dans un premier temps surprise, mais cela était très agréable tout au long de mon séjour.

Les monuments ont une architecture très typique et magnifique.

Tout au long de notre séjour, nous avons pu participer à des activités organisées par le centre EF, mais étant majeurs, nous avons également pu organiser nos propres sorties (visite de Bristol, visite de Londres, sorties en pub et boîte de nuit) durant lesquelles nous avons communiqué avec les locaux. Ce fut également une expérience enrichissante de pouvoir découvrir leurs villes, leur culture, et pouvoir échanger avec eux. Cette expérience m’a permis de m’épanouir à l’étranger en améliorant une langue qui auparavant m’effrayait ! Je suis vraiment contente d’avoir pu faire cette expérience, cela m’a donné plus confiance en moi.

Ce séjour m’a permis d’améliorer mon niveau d’anglais en passant du niveau B1.1 à un niveau B2.1 en cours d’acquisition du B2.2, ce qui me permettra de valider mon master étant donné que le niveau attendu était un niveau B2 ! Mon objectif a été atteint et je vous en suis reconnaissante.